.

Quelques conseils

Ces éléments sont donnés à simple titre informatif et ne sauraient engager la responsabilité du syndicat.

Lire un compteur d'eau

Votre compteur d’eau enregistre votre consommation d’eau en mètre cube (1m3 = 1000 litres). L'index de votre compteur est composé des chiffres sur fond noir. Les chiffres rouges ne sont pas reportés sur votre facture, ils correspondent aux unités inférieures au mètre cube : hectolitres (centaines de litres), décalitres (dizaines de litres), litres et, parfois, décilitres (dixièmes de litres).

Le compteur d'eau est un appareil de mesure mécanique. Il est remplacé tous les 15 ans par le service de l'eau gratuitement. Le SIAEP le relève une fois par pour éditer la facture réelle. Cependant, il vous est conseillé de le relever régulièrement afin de suivre vos consommations et détecter toute anomalie.

Consommation anormalement élevée

Votre consommation varie en fonction de votre utilisation d'eau. Elle peut évoluer si vous changez vos habitudes ou si la composition de votre foyer change. Si vous constatez une consommation anormale ou si le SIAEP vous en informe, recherchez tout d'abord tous les éléments nouveaux qui pourraient l'expliquer.

Comment détecter une fuite après compteur

Vous pouvez effectuer un test très simple : le soir avant de vous coucher, inspectez tous vos tuyaux d’eau. Vérifiez qu’il n’y aucune fuite et que vos joints sont bien étanches. S’ils sont usés et cassés, n’hésitez pas à les changer.
Vérifiez ensuite le bon fonctionnement mécanique de vos appareils (cumulus, chasse d’eau, lave-linge, lave-vaisselle..). Assurez-vous également qu’ils sont à l’arrêt et que vos robinets sont fermés.
Puis notez ce qu’indique votre compteur (derniers chiffres en blanc sur fond noir ou vice-versa qui affichent votre consommation en litres). Le lendemain matin, avant toute utilisation de l’eau, vérifiez que ces chiffres n’ont pas changé. S’ils sont plus élevés, c’est qu’il y a probablement une fuite sur votre installation.

Pour détecter une fuite, vous pouvez également utiliser du papier absorbant (essuie-tout) et longer tous vos tuyaux : s’il devient humide, vous avez localisé la fuite. Les fuites les plus difficiles à détecter sont le plus souvent situées au niveau des murs ou dans les canalisations enterrées. Si c’est le cas, nous vous invitons à faire appel au plombier de votre choix. Ce test permet aussi de détecter les fuites de chasse d'eau : une chasse d’eau qui fuit représente plus de 600 litres perdus au cours d’une journée, soit la consommation quotidienne d’une famille de 4 personnes.

Si vous réparez une fuite, contactez le SIAEP pour déclarer votre situation et connaitre la démarche à suivre.

Petits gestes pour économiser l'eau :

  • J’isole le chauffe-eau et les tuyaux : l’eau chaude arrive plus vite.
  • Je ferme le robinet pendant le nettoyage des mains, le brossage des dents, le rasage...
  • Je remplis toujours complètement le lave-linge et le lave-vaisselle avant de les mettre en route ou j’utilise la touche "éco".
  • Je recycle l’eau ! Je réutilise l’eau de nettoyage des légumes pour arroser mes plantes.
  • J’investis dans du matériel d’arrosage "goutte à goutte", micro-asperseurs, tuyaux poreux : ils consomment moins d’eau que les jets d’eau (l’arrosage d’un jardin nécessite 15 à 20 l/m2).
  • J’arrose le soir : ce qui réduit les pertes dues à l’évaporation de 5 à 10 %. 
  • Je bine pour aérer la terre : ce qui équivaut à deux arrosages.
  •  Je collecte l’eau de pluie à la descente des gouttières à l’aide de bidons : je m’en sers pour l’arrosage des fleurs et des pelouses ou pour laver la voiture, j’économise ainsi de l’eau potable.
  •  Je lave ma voiture dans une station de lavage  : ce qui nécessite 60 litres d’eau au lieu des 200 litres avec un tuyau d’arrosage.
  •  Je récupère l’eau que je fais couler en attendant qu’elle soit chaude pour arroser mes plantes ou pour la mettre dans la bouilloire pour mon thé !
  • Je règle la température de mon chauffe-eau sur 50 à 60°C, c’est largement suffisant plutôt qu’une température de 80°C. Je consommerai ainsi moins d'énergie pour avoir l’eau chaude tout en limitant le développement de tartre.

Interventions sur branchement

Les travaux d’entretien, de réparation et de renouvellement de la partie publique des branchements sont effectués exclusivement par le SIAEP : sur simple appel, des agents interviendront dans les plus brefs délais que ce soit pour réparer une fuite ou changer un robinet avant compteur.

La partie privée (entre le compteur et l'habitation) et la niche abritant le compteur sont sous la responsabilité de l'usager. Si vous devez intervenir sur votre branchement, prévenez le SIAEP et empêchez toute manipulation des scellés ou du compteur.

Protégez vos installations du froid

Compteurs et canalisations en contact avec l'air extérieur n'aiment pas beaucoup le froid : isolez-les correctement en les recouvrant de matériaux n'absorbant pas l'humidité et ne risquant donc pas de geler (polyuréthane ou polystyrène extrudé).

En cas d'absence prolongée, vidangez vos installations

  • fermez le robinet d’arrêt général, puis ouvrez simultanément vos robinets intérieurs pour que les canalisations se vident;
  • ouvrez le robinet de purge (s’il existe, il est situé entre le compteur d’eau et vos robinets intérieurs) jusqu’à ce que l’eau ne coule plus;
  • refermez le robinet de purge ainsi que tous les robinets de votre installation.

Réduisez la pression dans vos installations

 En installant un réducteur de pression après votre compteur, vous contrôlez la pression de l’eau dans votre réseau et diminuez ainsi votre consommation d’eau.
Une pression moins forte prolonge également la durée de vie de vos installations et de vos appareils électroménagers.

Pensez à contrôler régulièrement le réducteur pour vous assurer de son bon fonctionnement et éviter qu'il se bloque coupant ainsi votre alimentation en eau.

Enlever le "goût" de chlore

L'odeur de chlore, qui est un gaz volatil, disparaît rapidement quand l'eau est versée dans un récipient ouvert. Il faut donc prévoir de remplir une carafe quelques minutes avant le repas. Il faut éviter de laisser trop longtemps l'eau dans la carafe à l'air pur. Elle peut en revanche être sans risque conservée au réfrigérateur durant une journée, la température neutralisant l'impression de goût du chlore. Il vaut mieux qu'elle soit contenue dans un récipient bouché.

Il est aussi possible d’éliminer le goût en ajoutant une rondelle ou goutte de citron et/ou de fleur d’oranger dans votre carafe.

 

Quelques conseils pour se désaltérer en toute sécurité

Vous êtes partis plusieurs jours ? Laissez couler l'eau avant de la boire.
Consommer seulement l'eau du réseau d'eau froide.
Si vous avez un adoucisseur ou un purificateur, utilisez-le seulement sur le réseau d'eau chaude.

 

SIAEP : La qualité de l'eau SIAEP : régler sa facture en ligne SIAEP : contacts et démarches