.

Foire aux Questions

Qualité, coût, consommation : les questions les plus fréquentes

  •  Peut-on boire l'eau du robinet ?

L’eau du robinet peut être bue sans aucun danger pour la santé. En effet, pour être déclarée potable, l’eau du robinet doit satisfaire à un certain nombre de caractéristiques qui la rendent propre à la consommation humaine.
54 paramètres définissent sa qualité sanitaire : c'est un des produits alimentaires le plus contrôlés. Le contrôle règlementaire est exercé par les autorités sanitaires françaises du point de prélèvement jusqu'au robinet. Le SIAEP effectue également un auto-contrôle mensuel de la qualité de l’eau distribuée en divers lieux du territoire.

Pour connaitre la qualité de l’eau sur le SIAEP, cliquez ici.

 

  • Que se passe-t-il en cas de problème de qualité de l’eau potable ?

En cas de pollution accidentelle, les consommateurs sont informés par voie de presse (journaux, affichages, radio et télévision...). Ces mesures sont décidées en commun par l’ARS, la préfecture, la commune concernée et le SIAEP. Des mesures correctives sont aussitôt mises en place en fonction du type et de l’ampleur de la pollution.

 

  • Pourquoi l’eau a-t-elle parfois le goût de chlore. Puis-je en boire ?

Lors de son traitement, l’eau va subir une désinfection : on y ajoute du chlore en très faible quantité, pour détruire les microbes, éviter la formation et le développement de germes pathogènes dans les canalisations et ainsi garantir sa qualité sanitaire tout au long de son parcours jusqu’au robinet.

Pour avoir une astuce pour enlevez le goût de chlore, cliquez ici.

 

  • Mon eau n’a pas le même aspect, ni le même goût que d’habitude. Que dois-je faire ? Elle est blanchâtre ? Elle est colorée ?

Si vous avez été absent, votre eau a stagné dans les canalisations et a pu prendre un goût à leur contact. Mais ce goût est temporaire. Il suffit de laisser couler l’eau quelques minutes pour purger vos canalisations et tout redeviendra normal.

La couleur blanche de l’eau est souvent due à de très petites bulles d’air qui apparaissent quand elle sort du robinet. Lorsque vous la versez dans un verre ou une carafe, les bulles d’air remontent à la surface, éclatent et couleur blanche disparait. Il s’agit de gaz généré par la pression de l’eau dans les canalisations notamment lors de la remise en route de certains équipements, suite à des coupures d’eau sur le réseau de distribution.

De même, en cas de très forte pression dans le réseau de distribution d’eau, il peut arriver que des microparticules de fer se détachent des canalisations et provoquent une coloration rougeâtre de l’eau du robinet.Bien qu’elle ne présente pas de danger pour la santé, il est préférable de ne pas la boire tant qu’elle n’a pas retrouvé son aspect normal. Laisser couler l’eau quelques minutes pour purger vos canalisations et la couleur disparaitra.

 En tout état de cause, si ce goût ou cette couleur persiste, contacter le SIAEP.

Pour encore plus de conseils, cliquez ici.

 

  • D’où vient l’eau potable du SIAEP ?

L’eau qui arrive dans notre robinet provient à 85 % de prélèvements dans la nappe phréatique landaise, cette eau étant traitée ensuite à l’Usine d’Ondres avant mise en distribution. Les 15 % restants sont issus de l’Usine de la Nive qui rend potable l’eau prélevée dans la rivière à Ustaritz.

Pour plus d’information, consultez le guide de l’eau ou cliquez ici.

 

  •  Peut-on boire l’eau de puits ou de pluie ?

L’eau issus de puits individuels ou récupérée dans une réserve ne répond pas toujours aux critères de potabilité fixés par la réglementation. Elle ne subit pas non plus de contrôles réguliers : il est donc déconseillé de la boire. En revanche, elle peut être utilisée pour tous les autres besoins comme l’arrosage.

Attention : il ne doit pas y avoir de connexion possible entre le réseau situé à l’aval du puits ou la réserve d’eau et le réseau d’eau potable. Cela est interdit pour éviter tout risque de retour d’eau polluée sur le réseau d’eau potable.

 

  • Pourquoi paie-t-on l’eau ?

Si la ressource en eau est gratuite à l’état naturel, elle n’est pas potable pour autant ni disponible 24 h/24 à domicile. Il est plus juste de parler de coût du service de l’eau plutôt que de prix de l’eau : son prélèvement dans le milieu naturel, son traitement pour la rendre potable, son stockage pour l’utiliser, son transport pour l’acheminer jusqu’au robinet, mais aussi la collecte et la dépollution des eaux usées pour protéger notre environnement, sont autant d’éléments qui entrent dans le prix du service de l’eau.

L’eau n’est pas un produit mais un bien commun : c’est le service de l’eau qui a un prix.

Pour mieux connaitre le service de l’eau, cliquez ici.

 

  •  A quoi correspond le prix de l’eau du SIAEP ?

Le prix du service de l’eau du SIAEP correspond aux coûts de fonctionnement du service (de la production de l’eau potable à sa distribution) et au montant des investissements menés pour l’entretien et l’amélioration des ouvrages et équipements.
Il est fixé annuellement par le comité syndical du SIAEP.

Pour tout savoir sur le prix du service de l’eau potable, cliquez ici.

 

  • Est-ce que le prix du service de l’eau varie selon les communes ?

Tout d’abord, le coût des services varie d’un territoire à l’autre en fonction notamment :
    - des contraintes géographiques et hydrographiques (origine et type de ressource, densité de population, saisonnalité,…);
    - des contraintes techniques (complexité du système de production et de distribution, de leur exploitation, âge,…);
    - du niveau d’investissement (dépenses liées à l’entretien, le renouvellement et l’amélioration des réseaux et des équipements);
    - de facteurs sociologiques (qualité du service, politiques sociales et pédagogiques, accompagnement des usager,...).

Sur les 4 communes membres du SIAEP, le prix du service de l’eau potable est identique. Par contre, la facture peut-être différente, selon votre lieu de vie, si votre habitation est ou non raccordée à, l’assainissement collectif.
En effet, les services d’assainissement ont les même contraintes que le SIAEP et doivent financer le coût du service. Trois services d'assainissement différents existent sur les 4 communes du SIAEP : le SYDEC, la commune de Saint Martin de Seignanx et l’Agglomération côte Basque Adour, chacun ayant son propre tarif.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

 

  • Boire de l’eau du robinet ou de l’eau en bouteille ?

Boire de l’eau du robinet ou de l’eau en bouteille est une question de choix personnel ; elles sont toutes les deux soumise à des contrôles très règlementés et leur composition dépend de leur environnement d’origine.
Par contre, l’eau du robinet est disponible 24 heures sur 24 à domicile et répond à des critères précis pour être déclarée potable et donc distribuée.
Qu’elles soient eau de source ou eau minérale, les eaux en bouteille présentent des teneurs en sels minéraux et en oligoéléments variables. Il faut en changer régulièrement pour pouvoir équilibrer ses apports. Parce qu’elle n’est pas embouteillée, l’eau du robinet ne génère pas de déchets et coûte entre 100 et 300 fois moins cher que l’eau en bouteille : 1 litre d’eau du SIAEP coûte 0,00137 €, 1 litre d’eau en bouteille 0,30€.

 

  • Combien de litres d’eau consomme-t-on par jour et par personne pour un usage domestique ?

La consommation d’eau varie selon les habitudes (boisson, cuisine, toilette, lessives…), les équipements (appareils électroménagers, cumulus, piscine,…), les usages domestiques (bains, douches, arrosage, nettoyage de voitures…) ou encore les évènements nouveaux (arrivée de personnes supplémentaires dans le foyer…).
Les valeurs moyennes françaises sont de 120 m3/an par famille de 3 à 4 personnes.

Pour plus d’informations, consultez le guide de l’eau ou cliquez ici.

 

  • Quelle est la pression « normale » au robinet ?

La pression au robinet dépend de la localisation de l’habitation par rapport au réservoir ou au château d'eau. Le service de l’eau doit garantir une pression de 0,3 bars au robinet. Une pression « confortable » se situe entre 2 et 3 bars.
Si la pression est supérieure à 3 bars, il est fortement conseillé de protéger les installations intérieures par la pose d’un réducteur de pression.

Pour plus de conseils, cliquez ici.

 

 D’autres questions ? Contactez les équipes du SIAEP !

Retour

SIAEP : La qualité de l'eau SIAEP : régler sa facture en ligne SIAEP : contacts et démarches